Carnaval de rue à Rio de Janeiro : blocos et bandas

Par, Elsa Hubert
19/02/2017

1 Étoiles2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
(Aucun avis pour le moment)

Loading...

Descriptions


Carnaval de rue à Rio de Janeiro

 

Comme nous vous expliquions dans une chronique différente il y a deux types de carnaval à Rio de janeiro : le carnaval officiel extrêmement organisé qui nécessite une place dans l’Avenue, et le carnaval de rue, impromptu et éparpillé dans la ville, accessible à tous. 

 

Le carnaval de rue ou off s’est développé au cours des dernières années de manière sauvage, mais compte tenu de son importance, devenu réglementé. Il s’agit de défilés populaires dans la rue avec les « bandas » (bandes) et les « blocos » (blocs). Bien moins nombreux et moins organisé que le carnaval officiel, les groupes jouent dans la rue. Mais certains blocos « traditionnels » comme Bola Preta (fameux pour son code couleur boule noire et blanche) ou banda de Ipanema (connu pour ses drag queens) réunissent jusqu’à 2 millions de personnes qui suivent le camion musique.

 

Comment s’organiser ?

 

Nous vous recommandons en tout premier lieu de bien consulter les agendas d’événements et lister les blocos car il y en a tellement que si vous ne savez pas où aller vous vous perdrez et vous risquez de passer votre carnaval à chercher les blocos (expérience déjà testée). Donc ce qu’il faut maîtriser ce sont les horaires et lieux de rendez-vous, étant précisé que l’heure au Brésil peut être « fluctuante » : certains blocos, commencent plus tard quand d’autres sont annoncés à une certaine heure et commencent plus tôt. Et certains blocos sont parfois secrets. Toutefois cette règle s’amenuise, puisque que la mairie a encadré les défilés quant aux lieux et horaires (tous limité à 22 heures). 

 

L’idéal est de se concentrer sur un même quartier pour ne pas perdre de temps dans les transports et pour passer de l’un à l’autre si l’ambiance ne vous plaît pas. On peut aussi se limiter à voir la « concentraçao » (heure de rassemblement du groupe) si l’on préfère voir les idées de costumes mais qu’on a pas forcément envie de suivre le cortège !

 

Laissez votre voiture au garage car rien de pire que de rester bloqué dans un bloco avec tout le monde qui saute sur votre voiture, et le métro ouvert 24 heures sur 24 vous mettra déjà dans l’ambiance !

 

Un petit conseil de local : évitez les gros blocos sauf si vous aimez les ambiances gros son et parade, et préparez vous à suivre le mouvement de foule. Le mieux étant d’aller à la concentration (heure de rendez-vous du groupe) pour voir l’atmosphère se chauffer et profiter de voir les costumes. Faîtes attention à vos poches, comme dans toute réunion de foule, mais de manière générale, l’ambiance est très bon enfant, même sous grosses vapeurs (éthyliques, comme climatiques). 

Notre préférence va aux blocos de bon (voire très bon) matin. Moins d’alcool (si bien que …) et ambiance carnaval authentique. Les blocos de la région du centre sont souvent plus agréables que ceux de la zone copacabana et ipanema. 

Il y a aussi de bons blocos à Santa Teresa, mais n’oubliez pas que les rues sont étroites et pavées donc ça peut vite virer au désagréable si l’on veut pouvoir sortir rapidement ou si on a les chevilles un peu fragiles. 

 

Comment s’habiller ? 

 

Evidemment « fantasiados » (déguisés) !!!!

Vous aimerez l’esprit créatif et humoristique carioca ; souvent les thèmes sociaux, politiques et artistiques inspirent les costumes (fantasias !). Mais par 40 degrés rien de tel que d’aller en sirène, en Bacchus ou en maillot de bain si l’on veut faire un petit plouf dans la dans la mer quand on est sur les blocos auprès des plages.

 

Sous votre costume, ou sans costume, évitez le blanc, car vous pourriez vous retrouver arrosé de mousse, bière, ou vous retrouver dans un concours de tee-shirt mouillé (certains blocos prévoient des camions-eau pour arroser le public, donc prévoyez aussi une pochette plastique pour protéger votre portable et vos documents).

 

Prenez une tenue confortable et avec des poches pour pouvoir garder vos affaires idéalement sans avoir de sac. Prenez le minimum nécessaire car comme tous les grands mouvements de foule il peut y avoir des pickpockets.

 

Pour les chaussures n’oubliez pas que vous serez longtemps debout, à piétiner ou sauter. Mais notre préférence c’est la basket fine car on peut avoir à marcher dans la bière, l’eau et l’urine, voire même au milieu de débris de verre. A défaut, si vous ne voulez pas lâcher votre tong, lavez-vous bien les pieds une fois rentrés. 

 

Manger, boire et se protéger !

 

• Ne vous inquiétez pas vous trouverez à boire tout au long de défilé mais n’oubliez pas de boire de l’eau surtout s’il fait chaud. 
Ne partagez pas votre verre, et ne le laissez pas sans surveillance. 

• Mangez régulièrement, hormi les blocos de Flamengo, vous trouverez toujours un endroit pour manger. 

• Protégez vous du soleil !

• Protégez vos oreilles n’hésitez pas à prévoir des petits bouchons protecteurs, car le son peut être très fort !

 

 Autres recommandations ?

 

• Le public brésilien est bon enfant, et malgré la (très) grosse consommation d’alcool vous verrez peu de disputes donc ne vous inquiétez pas !  

• Vous pourrez aussi être inquiets de voir des grands mouvements de foule, mais finalement tout cela fini par se gérer malgré la désorganisation

• Donnez des points de RV très précis, car vous risquez de peu entendre votre téléphone pris dans la « folia » (folie)

• Ne vous stressez pas si on regarde votre bien-aimé, ou si on vous demande « um beijo do carnaval » (une bise du carnaval)

• N’urinez pas dans la rue, même si vous voyez que ça se fait. De grosses amendes sont prévues. 

 

Voilà nos petits conseils : buvez souvent, manger bien, amusez-vous, et profitez, vous participez au plus grand carnaval du Monde !